Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Michel F Reims. le Sam 21 Oct 2017 - 19:00

Bonsoir,

Le sujet est bien entendu l'achat de son logement principal, bien sûr certains n'en ont pas les moyens et ont même du mal à se loger, en France environ 58 pour cent des gens sont propriétaires de leurs logements, c'est d'après les statistiques un des taux apparemment les plus faibles d'Europe, cela ouvre donc une perspective intéressante dans ce secteur en France, ailleurs certainement aussi car il reste de nombreuses personnes qui aspirent à être propriétaire.

Mais qu'Est-ce qui motive encore les gens d'acheter leurs logements? Cette question peut paraitre banale mais en fait sur le raisonnement elle ne l'est aucunement!

La deuxième question que je me pose, Est-ce actuellement rentable? En tenant compte de toutes les taxes et contraintes que cela engendre?

Merci pour votre participation si ce sujet vous inspire quelques réflexions personnelles!

Cordialement






avatar

Michel F Reims.
Membre habitué(e)

Masculin
Messages : 1328
Inscrit(e) le : 14/02/2011

http://passion51.forumgratuit.org
Michel F Reims. a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Kallindra le Sam 21 Oct 2017 - 20:18

Non, ce n'est pas mon rêve d'être propriétaire.
Je l'ai été, j'ai vendu et je suis revenue à la location bien plus facile et pratique.

Après si on m'offre une maison ou que j'en hérite, je vais pas cracher dessus mais j'ai d'autres rêves que cela ^^
avatar

Kallindra
Membre habitué(e)

Féminin
Messages : 1394
Inscrit(e) le : 04/03/2013

http://forumtestpo.forumactif.com
Kallindra a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Neptunia le Sam 21 Oct 2017 - 20:37

Bonjour ^^


Je suis tentée de dire que celui qui accède aujourd'hui à la propriété est complètement inconscient.

Il fait un pari sur de multiples critères :

  • Il n'aura pas de difficultés liées à l'emploi au cours des 15 à 30 prochaînes années.
  • Il vivra beaucoup plus longtemps que le temps qu'il lui faudra pour finir de payer son bien.
  • Il vivra donc vieux, et tant qu'à faire vivra en excellente santé, sinon son bien pourra être vendu pour lui assurer quelques temps un hébergement en EHPAD. On vit certes de plus en plus vieux, mais on meurt aussi dans un état de plus en plus mauvais. L'espérance de vie totale augmente plus vite que l'espérance de vie en bonne santé (et on se demande ensuite pourquoi la Sécu a un trou)
  • Il ne vivra pas trop longtemps pour ne pas enterrer tous ses descendants. Sinon il transmettra son bien à des inconnus ou à l'Etat.
  • Il vivra suffisamment longtemps pour s'assurer une descendance méritante.
  • Il mourra suffisamment tôt de façon à ce qu'il y ait toujours un héritage. Parce qu'aujourd'hui de plus en plus d'européens considèrent que l'héritage est un créateur d'inégalités sociales et que ce n'est pas normal qu'un fils de ... soit logé gratuitement, équipé d'une voiture dès qu'il peut passer le permis alors que le commun des mortels doit se saigner pour acheter son logement et son véhicule. Rien ne dit que dans 20 ans les héritages ne seront pas taxés à hauteur de 100%. Pour information, en France si on prend les 10% d'héritages les plus conséquents, ils représentent plus de la moitié du montant total des héritages de l'année.
  • Il achète dans un secteur où l'Etat ou la commune n'engagera jamais de travaux parce que si l'Etat veut construire une autoroute, ou la municipalité un stade et bien soit le proprio sera exproprié contre une indemnisation (un pourboire devrais-je dire) soit il subira les nouvelles nuisances et son bien ne vaudra plus grand chose.
  • Il n'achète pas en bord de mer (ou à proximité) parce que les dérèglements climatiques nous amènent leur lot de désagréments (catastrophes naturelles de plus en plus courantes et de plus en plus violentes. Pour info l'éruption du Tambora en 1815 a provoqué des famines dans le monde entier. Plus près de nous il a suffi d'un seul volcan islandais qui éternue pour que tout l'espace aérien européen s'enrhume. Pour les tsunami c'est moins gênant, suffit de construire des digues et des murs. Du côté de Fukushima on le sait bien, ils avaient construit deux sites nucléaires résistant aux forts séismes ou aux tsunamis. Il y a un des deux sites qui s'est pris à la fois le séisme et le tsunami, et le monde entier qui s'est pris une grande claque en pleine poire.
  • Il n'achète pas dans une région à risque sismique. PACA, Alsace, Franche-Comté et Rhône Alpes c'est 14 millions d'habitants qui vivent dans les zones les plus exposées de France si j'exclue le risque pyréréen (zone moins étendue et surtout moins peuplée)
  • - S'il vit en couple, il le restera jusqu'à ce que la mort les sépare (si toutefois yen a encore qui savent ce que cela veut dire)


Quant à savoir si c'est rentable aujourd'hui, difficile à dire sinon personne n'achèterait. La rentabilité à un instant T n'est pas tellement ce qu'on cherche. Celui qui achète se projette plus sur le long terme, et cela sans savoir de quoi l'avenir sera fait.

Et au passage le pourcentage de vrais propriétaires est plutôt de 41%, le reste n'étant pas propriétaire puisqu'il verse régulièrement des mensualités à sa banque
avatar

Neptunia
Membre actif

Féminin
Messages : 12566
Inscrit(e) le : 08/08/2010

https://www.galaxie-series.net/
Neptunia a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par /dm61 le Sam 21 Oct 2017 - 22:32

@Neptunia a écrit:•Il ne vivra pas trop longtemps pour ne pas enterrer tous ses descendants. Sinon il transmettra son bien à des inconnus ou à l'Etat.

•Il vivra suffisamment longtemps pour s'assurer une descendance méritante.

•Il mourra suffisamment tôt de façon à ce qu'il y ait toujours un héritage.

il peut aussi faire des donations avec réserve d'usufruit

•Il vivra donc vieux, et tant qu'à faire vivra en excellente santé, sinon son bien pourra être vendu pour lui assurer quelques temps un hébergement en EHPAD

tant qu'il y a des sous sur son compte non, par contre sa descendance est obligé de payer quand il ne reste plus rien, sinon oui , c'est les biens propres qui sont vendus

Rien ne dit que dans 20 ans les héritages ne seront pas taxés à hauteur de 100%

là ce serait la révolution Shocked

ce n'est pas normal qu'un fils de ... soit logé gratuitement, équipé d'une voiture dès qu'il peut passer le permis

en agricole on peut être propriétaire et pas forcément fils de ...
logé gratuitement ça peut aussi être l'inverse quand ils prennent en charge leur parent

•Il achète dans un secteur où l'Etat ou la commune n'engagera jamais de travaux

il y a toujours une négociation amiable avant expropriation, et des indemnités à percevoir mais ils sont très habillent pour passer en force

S'il vit en couple, il le restera jusqu'à ce que la mort les sépare

ou régime de la séparation de biens

Quant à savoir si c'est rentable aujourd'hui

vaut-il mieux payer un loyer ou payer des annuités?




/dm61
***

Messages : 133
Inscrit(e) le : 16/02/2015

http://agri-occitanie.forumactif.org/
/dm61 a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Neptunia le Dim 22 Oct 2017 - 0:01

@/dm61 a écrit:tant qu'il y a des sous sur son compte non, par contre sa descendance est obligé de payer quand il ne reste plus rien, sinon oui , c'est les biens propres qui sont vendus
Il me semble que c'est plutôt l'inverse, la descendance paie une fois que le senior n'a plus rien. Donc une fois que ses biens sont vendus. Sinon ça serait trop facile de se faire "entretenir"

en agricole on peut être propriétaire et pas forcément fils de ...
logé gratuitement ça peut aussi être l'inverse quand ils prennent en charge leur parent
Je pensais avant tout à ceux qui héritent fortement et qui passent le reste de leur vie à se tourner les pouces. A ceux qui bâtissent leur fortune sur le travail de leurs parents, ou celui de leurs salariés.
Et certainement pas à ceux qui transmettent le fruit de leur travail (du moins ce qu'il en reste après le passages des vers de l'état)

Quant au logement gratuit, là encore je ne songeais pas aux enfants gardés sous le même toit mais ceux à qui on offre un logement pour leurs 18 ans, quand à d'autres on leur file un repas au restaurant ou un chèque cadeau pour un magasin en ligne.
Pour les parents pris en charge, euh au XXIe siècle, ça ne court plus les rues. La sécurité sociale et tout spécialement l'assurance vieillesse ont supprimé le lien inter-générationnel et tout ce qui allait avec (les soirées au coin du feu, la transmission de savoir, et le respect envers les autres en général et les anciens en particulier)

vaut-il mieux payer un loyer ou payer des annuités?

Le calcul est en fait assez simple à faire !

On calcule d'une part pour un locataire
- Le montant du loyer annuel payé que l'on multiplie par le nombre d'années nous restant à vivre. (Espérance de vie, 85 ans pour les femmes, 79 pour les hommes)

Et d'autre part pour le propriétaire
- Le montant du remboursement mensuel à la banque multiplié par le nombre de mensualités restantes auquel il faudra ajouter tout ce que le proprio paie et qu'il ne paierait pas en tant que locataire (taxe foncière, rénovation lourde ...). Et qu'il continuera à payer une fois effectivement propriétaire (quand il ne devra plus rien à sa banque)

On se retrouve avec deux sommes exprimées en euros d'aujourd'hui qu'il n'y a plus qu'à comparer.
Et c'est là que ça se complique un peu parce que le vrai calcul dépend surtout du temps que l'on vivra et ça revient donc à parier sur notre avenir.
avatar

Neptunia
Membre actif

Féminin
Messages : 12566
Inscrit(e) le : 08/08/2010

https://www.galaxie-series.net/
Neptunia a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Kallindra le Dim 22 Oct 2017 - 10:03

Oui puis la somme à calculer c'est aussi pour les propriétaires en plus du crédit, l'entretien de la maison. Une maison ça vit, on refait constamment quelque chose, entretien le jardin ou ajoute des trucs (cabanon de jardin, portail, piscine etc). Il y-a toujours des frais. Alors que locataire on a le loyer + les charges. Si on est lassé de son logement on déménage, si on veut quitter un endroit pour un autre (perso j'ai vécu à bordeaux, belfast, athènes, niort, bordeaux etc...) ca se fait sans soucis. Alors que propriétaire, faut soit vendre soit louer. Je préfère la simplicité de location même si en France c'est vrai que c'est un peu lourd avec les cautions, les garants etc... alors qu'à l'étranger c'est bien plus simple.
avatar

Kallindra
Membre habitué(e)

Féminin
Messages : 1394
Inscrit(e) le : 04/03/2013

http://forumtestpo.forumactif.com
Kallindra a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.
  • 0

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par IriXa le Dim 22 Oct 2017 - 12:18

Bonjour à vous,

A vous lire, l'avenir me paraît bien sombre. Je vais donc aller m’asseoir sous un arbre en me disant : si le vent ne se lève pas, je ne vais pas être logée aujourdhui.

IriXa Shocked
avatar

IriXa
****

Féminin
Messages : 260
Inscrit(e) le : 16/12/2015

https://outre-mer-le-forum.latchatche.net/
IriXa a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Neptunia le Dim 22 Oct 2017 - 14:37

@IriXa a écrit:A vous lire, l'avenir me paraît bien sombre.

Sombre je ne sais pas. Mais en tout cas de plus en plus incertain.

Depuis la deuxième guerre mondiale (je dis deuxième et non seconde, hein !) les sociétés occidentales ont fortement évolué !

- Nous sommes de plus en plus mobiles et c'est de plus en plus rare qu'une personne X passe toute sa vie dans la même ville ou même région. Je ne vois pas pourquoi cela s'arrêterait et je pense même que ça va encore s'accentuer en changeant non plus de région mais carrément de pays.
- Nous sommes de plus en plus indépendants, ce qui est incompatible avec le lien inter-générationnel, la transmission de savoir, la transmission tout court, le fait de prendre en charge ses ascendants, ou d'accepter d'être pris en charge par ses descendants.
- Les logements se font de moins en moins spacieux, ce qui limite encore la possibilité de prise en charge des parents. Auparavant le logement était le cœur de la cellule familiale, un lieu de vie. C'est de plus en plus un endroit où l'on n'y fait que dormir. Il y a de moins en moins de personnes qui cuisinent et du coup c'est de plus en plus dur de trouver une cuisine qui en soit une et non un cagibi tout juste assez grand pour installer un four micro-ondes.
- Les emplois sont de plus en plus précaires alors que dans les années '50, d'une part c'était le plein-emploi, d'autre part c'était normal ou du moins très courant de passer toute sa vie active dans la même entreprise.
- Au crépuscule de nos vies, nous sommes de plus en plus dépendants alors que la solidarité familiale se fait de moins en moins évidente. Exemple la canicule européenne de 2003 et son cortège de cadavres non réclamés par leurs familles. Ah c'est du joli les progrès de la médecine avec son cortège de maladies que l'on ne connaissait quasiment pas parce qu'on avait le bon sens de nous éteindre avant de les contracter. Si j'avais le choix entre mourir à 70 ans (ou même avant) d'un arrêt cardiaque, ou à 90 ans après 15 ans d'Alzheimer, mon choix serait vite fait !

On ne sait pas de quoi demain sera fait ni si ça sera sombre ou lumineux, mais on sait que le monde change, et qu'il change de plus en plus vite. Le vrai problème est que l'on ne sait pas pour quoi il va changer.
avatar

Neptunia
Membre actif

Féminin
Messages : 12566
Inscrit(e) le : 08/08/2010

https://www.galaxie-series.net/
Neptunia a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.
  • 0

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par IriXa le Dim 22 Oct 2017 - 15:38

@Neptunia a écrit: On ne sait pas de quoi demain sera fait ni si ça sera sombre ou lumineux, mais on sait que le monde change, et qu'il change de plus en plus vite. Le vrai problème est que l'on ne sait pas pour quoi il va changer.

Heureusement que le monde change, à tout les points de vue, si non à cette heure, je ne serais pas entrain de vous écrire par le biais d'internet. ( le côté positif ) Wink

Moi, je vois toujours le verre à moitié plein, et dans le côté vide j'ajoute une bonne dose de philosophie.

Si on ne sait pas de quoi demain sera fait, justement on ne le sait pas, alors à quoi bon se triturer le cerveau?
Carpe diem à vous ^ ^
avatar

IriXa
****

Féminin
Messages : 260
Inscrit(e) le : 16/12/2015

https://outre-mer-le-forum.latchatche.net/
IriXa a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par /dm61 le Dim 22 Oct 2017 - 23:40

"Neptunia
vaut-il mieux payer un loyer ou payer des annuités?

Le calcul est en fait assez simple à faire !

On calcule d'une part pour un locataire
- Le montant du loyer annuel payé que l'on multiplie par le nombre d'années nous restant à vivre. (Espérance de vie, 85 ans pour les femmes, 79 pour les hommes)

Et d'autre part pour le propriétaire
- Le montant du remboursement mensuel à la banque multiplié par le nombre de mensualités restantes auquel il faudra ajouter tout ce que le proprio paie et qu'il ne paierait pas en tant que locataire (taxe foncière, rénovation lourde ...). Et qu'il continuera à payer une fois effectivement propriétaire (quand il ne devra plus rien à sa banque)

On se retrouve avec deux sommes exprimées en euros d'aujourd'hui qu'il n'y a plus qu'à comparer.
Et c'est là que ça se complique un peu parce que le vrai calcul dépend surtout du temps que l'on vivra et ça revient donc à parier sur notre avenir.

la différence c'est qu'avec un loyer à verser on ne constitue pas un capital, et comme tu le dis plus bas on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain donc celui qui peut mettre quelques sous de coté il a tout intérêt à l'investir dans la pierre ou le foncier plutôt que de le laisser aux banques, surtout avec le peu que ça rapporte sans parler de la csg qui se sucre au passage
quand à l'entretien et aux frais qu'ont les proprios , effectivement tout est pour leur pomme mais la différence c'est que le logement est pour soi-même et pas pour un locataire dont on ne sait pas s'il prendra soin du logement

et surtout il me parait évident qu'il ne faut pas démarrer le projet avec zéro apport

/dm61
***

Messages : 133
Inscrit(e) le : 16/02/2015

http://agri-occitanie.forumactif.org/
/dm61 a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.
  • 0

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Michel F Reims. le Lun 23 Oct 2017 - 10:49

Bonjour,

Merci pour votre participation!

Simplement je voulais soulever cette question :

Est-ce raisonnable de payer un loyer à fond perdu parfois aussi cher qu'une accession à la propriété durant toute sa vie et au final ne rien léguer à ses enfants?

Je pense à ma maman décédé d'un cancer qui été arrivé à avoir un poste d'agent de maitrise pendant les dernières années de sa carrière, qui avait payé 41 ans un loyer à fond perdu et qui payait une surtaxe à la fin, ça me fait mal de penser à ça, pas pour moi, pas pour nous, mais pour l'injustice que cela comporte à mes yeux!

Ce que je haie le plus au monde c'est l'injustice!

Juste une parenthèse à ce sujet :

Monsieur Montebourg dans son programme avait soulevé une petite révolution à ce sujet:

Que les résidents qui avaient payés au même endroit dans leurs logements sociaux donc principaux consécutivement 30 ans deviennent propriétaires de ces dits logements, pour ma part j'avais trouvé cette mesure tout à fait justifiée!




avatar

Michel F Reims.
Membre habitué(e)

Masculin
Messages : 1328
Inscrit(e) le : 14/02/2011

http://passion51.forumgratuit.org
Michel F Reims. a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Kallindra le Lun 23 Oct 2017 - 13:07

Personnellement j'espère bien laisser à mes enfants autre chose en héritage que des biens matériels (si j'en ai à ce moment là, tant mieux pour eux) et surtout une maison. J'ai trop vu combien dans des familles on se déchirait pour le moindre but de couverture. Je préfère me faire plaisir, dépenser mon argent dans des choses qui me font plaisir et me permettre de vivre bien plutôt que de me dire : il faut que j'amasse des biens pour mes enfants.

Quand à offrir des logements sociaux parce qu'on y a vécu sa vie ben non. Désolée mais là je trouve ça un peu gonflé. Jouer avec l'argent des autres n'a jamais posé de problème à nos politiciens (ils font bien mumuse avec nos impôts tous les jours) mais dès qu'on en vient à toucher à leurs privilèges, là y-a plus personne. Donc que eux d'abord, réduisent leurs salaires, ne profitent pas de nos impôts (sur le revenu, taxe foncière et autre) pour se vivre dans le luxe et on reparlera de mesures qui touchera à des choses qui ne leur appartiennent pas.
avatar

Kallindra
Membre habitué(e)

Féminin
Messages : 1394
Inscrit(e) le : 04/03/2013

http://forumtestpo.forumactif.com
Kallindra a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Michel F Reims. le Lun 23 Oct 2017 - 13:14

@Kallindra a écrit:Personnellement j'espère bien laisser à mes enfants autre chose en héritage que des biens matériels (si j'en ai à ce moment là, tant mieux pour eux) et surtout une maison. J'ai trop vu combien dans des familles on se déchirait pour le moindre but de couverture. Je préfère me faire plaisir, dépenser mon argent dans des choses qui me font plaisir et me permettre de vivre bien plutôt que de me dire : il faut que j'amasse des biens pour mes enfants.

Quand à offrir des logements sociaux parce qu'on y a vécu sa vie ben non. Désolée mais là je trouve ça un peu gonflé. Jouer avec l'argent des autres n'a jamais posé de problème à nos politiciens (ils font bien mumuse avec nos impôts tous les jours) mais dès qu'on en vient à toucher à leurs privilèges, là y-a plus personne. Donc que eux d'abord, réduisent leurs salaires, ne profitent pas de nos impôts (sur le revenu, taxe foncière et autre) pour se vivre dans le luxe et on reparlera de mesures qui touchera à des choses qui ne leur appartiennent pas.

Oui il y a l'amour l'éducation en héritage que l'on peut laisser à ses enfants, mais tant qu'à faire si on peut payer un loyer et acquérir un bien je ne vois pas en quoi cela peut nuire d'autant que si c'est la même somme qu'un loyer cela ne nous privera de rien, enfin c'est mon avis!

Quant à la deuxième partie je n'y comprends rien dans le raisonnement que je trouve antinomique ou alors je n'ai rien compris à ce que vous vouliez dire...

Cordialement!
avatar

Michel F Reims.
Membre habitué(e)

Masculin
Messages : 1328
Inscrit(e) le : 14/02/2011

http://passion51.forumgratuit.org
Michel F Reims. a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Re: Propriétaire de son logement principal le rêve d'une vie?

Message par Invité le Mer 25 Oct 2017 - 10:33

@Michel F Reims. a écrit:Bonsoir,

Le sujet est bien entendu l'achat de son logement principal, bien sûr certains n'en ont pas les moyens et ont même du mal à se loger, en France environ 58 pour cent des gens sont propriétaires de leurs logements, c'est d'après les statistiques un des taux apparemment les plus faibles d'Europe, cela ouvre donc une perspective intéressante dans ce secteur en France, ailleurs certainement aussi car il reste de nombreuses personnes qui aspirent à être propriétaire.

Mais qu'Est-ce qui motive encore les gens d'acheter leurs logements? Cette question peut paraitre banale mais en fait sur le raisonnement elle ne l'est aucunement!

La deuxième question que je me pose, Est-ce actuellement rentable? En tenant compte de toutes les taxes et contraintes que cela engendre?

Merci pour votre participation si ce sujet vous inspire quelques réflexions personnelles!

Cordialement

Bonjour,

Je suis locataire, mais je peux pas emprunter car je souffre d'un handicap, donc très compliqué d'avoir un prêt quand on est handicapé, et je n'ai qu'une petite pension d'invalidité. Ma femme est à son compte, mais son entreprise n'a que deux ans, et on ne sais pas comment ça va se passer pour la troisième année, l'entreprise tourne, il lui faudrait un client supplémentaire et là elle pourrait emprunter.

Pour nous, cela serait bien, car plus envie de donner de l'argent à un proprio, mais plutôt envie de détenir quelque chose à nous deux. A notre décès, cette maison serait offerte à notre petit neveu du côté de ma femme.

Merci pour le sujet, je vois que tu as toujours envie d'animer cette rubrique, ça fait plaisir.

Cordialement
Romain
avatar

Invité
Invité


Invité a été remercié(e) par l'auteur de ce sujet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum